Info FO, revendications

« Augmentez nos salaires ! » – Journal des Employés et Cadres 01-2016

2015 s’est clôturée par de l’austérité supplémentaire, pas pour tout le monde (voir article du commerce paru dans le JEC mensuel du mois de décembre, joint à ce document). Il est plus que temps de sortir de cette souffrance imposée par le gouvernement et le patronat. Cette crise sociale, qui a suivi la crise économique, commence à dater et n’a qu’un effet : bloquer la consommation.

Le SMIC n’ouvre pas de perspective et n’offre pas de pouvoir d’achat supplémentaire (voir article ci-joint : Depuis 2006, pas de coup de pouce au Smic).

Malgré les très faibles augmentations du SMIC d’année en année, les grilles des minima salariaux des conventions collectives du commerce non alimentaire se font rattraper tout de même. Pour certaines, c’est plusieurs échelons qui sont rattrapés (voir les grilles
jointes à ce journal).

Le ridicule ne tue pas, mais nous vivons que de nos salaires (qui le sont) et ils ne nous permettent pas de vivre correctement.

La Section fédérale du Commerce, comme l’année dernière, dès lors qu’elle a pris connaissance de l’augmentation du plafond de la Sécu (que nous prenons en référence pour le premier niveau des cadres) et l’augmentation du SMIC, a envoyé à toutes les branches ses revendications accompagnées d’un courrier (ci-joint) qui est consultable sur le blog : http://augmenteznossalaires.unblog.fr

Dès le 16 décembre, l’ensemble des branches, la Direction Générale du Travail, le secteur de la Confédération en charge des négociations collectives, ainsi que tous les militants FO du commerce non alimentaire ont reçu ces éléments. Entre cette date et aujourd’hui, les fêtes sont passées avec un peu moins de beurre dans les épinards, voire un peu moins d’épinards.

Alors nous avons regroupé différents éléments pour concevoir ce document que nous portons à votre connaissance. A chacun de le faire connaitre autour de lui et surtout les revendications que nous portons.

Au niveau de la Fédération, nous négocions dans les branches, c’est à tous les délégués de prendre le relais pour porter ces revendications dès maintenant dans les entreprises. Nulle obligation d’attendre les NAO (Négociations Annuelles Obligatoires), c’est tout de suite maintenant que nous exigeons d’être entendus.

Pour mémoire, les salariés des TPE (Très Petites Entreprises) ne bénéficient que des augmentations des grilles de minima de leurs conventions collectives, d’où l’importance des conventions que nous défendons et qui sont menacées par le gouvernement, le patronat et certaines organisations syndicales.

Pour FO, il est impensable de détruire les seuls droits qu’ont ces salariés qui ne peuvent pas bénéficier d’augmentation suite à des négociations d’entreprises, puisqu’ils n’ont pas de délégué syndical.

C’est pour cela que nous priorisons les négociations de branches qui concernent tous les travailleurs couverts par une convention collective ; ce qui n’est plus le cas des salariés de la parfumerie qui n’ont plus de convention collective depuis plusieurs années maintenant. Ils ne sont que les bonnes grâces du patron, le fait du prince, sauf là, où ils sont organisés en syndicat. La preuve est faite que syndicat et convention collective sont incontournables dans le monde du travail (privé).

ALORS BONNE ANNÉE 2016

ET EN AVANT LES REVENDICATIONS.

Mots-clefs :, , , , ,

Les commentaires sont fermés.

PARLEMENTEURS DANS LE FROMAGE |
Le Site de Jean-Paul LEBREC |
Contrastin Benayoun 2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacqueline Irles
| Stoptafta41
| Pour une Gauche Écologique ...